Mélanie, infirmière libérale

Il y a 5 ans, je me suis retrouvée dans une situation complètement folle. La compagnie qui assurait ma voiture m’a proposé de revoir mon contrat de prévoyance que j’avais souscrit chez un de ses concurrents. J’ai accepté pensant que j’y gagnerais en faisant baisser mes primes. J’avais été transparente et n’avais pas caché que j’avais des soucis de santé. Tant et si bien qu’à la veille de subir une opération, j’ai réalisé que cette compagnie avait résilié mon ancien contrat de prévoyance, sans mon accord et ne m’avais pas couverte pour autant. Je me retrouvais donc sans protection ! Quand j’ai expliqué à M. Paul Motte la situation, il m’a tout de suite rassurée et promis de revenir vers moi dès qu’il aurait trouvé une prévoyance professionnelle, sans questionnaire médical. C’est ce qu’il a fait très vite. Une autre fois, il a encore réglé un dossier compliqué. J’avais été démarchée par une compagnie qui se disait recommandée par la Carpimko (régime obligatoire des professions para-médicales).  Le commercial m’avait « baratinée » pendant des heures. Il ne m’avait pas lâchée. Finalement, j’avais signé un contrat de retraite Madelin. Plus tard, j’ai réalisé qu’il était sur une compagnie du Luxembourg avec des frais prohibitifs…M. Motte a tout repris, il a annulé le contrat et même réussi à me faire rembourser ! J’ai vraiment de la chance car il est vraiment très à l’écoute et hyper disponible. Dès que j’ai un souci, je l’appelle et il me répond dans les plus brefs délais, même en vacances !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *