Joséphine, aide-soignante – assurance emprunteur

En 2018, j’ai sauté le pas en achetant une petite maison dans la métropole lilloise. Je devenais propriétaire !

J’ai dû emprunter 90 000 € sur 20 ans. La banque par laquelle je suis passée m’a obligée à prendre une assurance au cas où je serais dans l’incapacité de travailler (longue maladie, par exemple). J’ai donc accepté car sinon ils ne pouvaient pas me consentir de prêt, m’assuraient-ils.

Un jour, par l’intermédiaire de ma tante, j’ai rencontré M. Paul Motte qui m’a fait prendre conscience que ma prime d’assurance était beaucoup trop élevée. Je lui ai donc demandé de me faire une nouvelle proposition, sans trop y croire. Il a été très réactif : dans les 3 jours, il m’avait trouvé mieux, non seulement deux fois moins cher mais avec de meilleures garanties ! Il avait même réussi à me réduire la durée de mon prêt d’un an.

Le montant de ma prime d’assurance de prêt n’était pas énorme mais sur 19 ans, ça commence à chiffrer ! »