Assurez-vous contre le risque de la dépendance.

la dépendance

Une maladie ou l’âge entraînent parfois la détérioration des facultés au point d’avoir besoin d’un tiers pour effectuer les actes élémentaires de la vie quotidienne. C’est la raison pour laquelle certaines compagnies d’assurance proposent des contrats de prévoyance pour s’assurer contre le risque de dépendance, totale ou partielle. En effet, cette perte d’autonomie peut conduire à des frais médicaux très lourds et une perte de revenus importante. Ces contrats d’assurance dépendance apportent des garanties financières sous forme de capital ou de rente mensuelle à vie. 

 

En cotisant une prime chaque mois, on peut se prémunir contre la dépendance et les conséquences financières qu’elle entraîne. Si on perd son autonomie, on bénéficiera alors d’une rente mensuelle à vie et de certaines prestations en fonction des garanties fixées dans le contrat souscrit (assistance pour trouver une aide-ménagère, un établissement spécialisé, aménager la maison). Pour souscrire un contrat dépendance il faut être âgé de moins de 75 ans au 31 décembre de l’année de prise d’effet des garanties. Autres impératifs : résider en France et surtout présenter un état de santé satisfaisant. Un assuré âgé de moins de 50 ans n’est généralement soumis à aucune formalité médicale. Sous réserve, bien sûr, qu’il ne bénéficie pas de prestations d’invalidité ni ne souffre d’une affection de longue durée. Après, il devra justifier de son état de santé.

5 actes élémentaires de la vie quotidienne.

L’assuré est reconnu en état de dépendance totale s’il se trouve dans l’incapacite totale et définitive, médicalement constatée, d’accomplir seul, sans l’assistance physique d’un tiers, 4 des 5 actes élémentaires de la vie quotidienne. Lorsqu’il ne peut pas en réaliser 3 sur 5, on parle de dépendance partielle.

Pour être pleinement autonome, il faut pouvoir seul :

  • S’alimenter : boire et manger des aliments préalablement servis et coupés.
  • Faire sa toilette : satisfaire un niveau d’hygiène et de toilette acceptable.
  • S’habiller et se déshabiller.
  • Se déplacer à l’intérieur de son logement sur une surface plane ou aménagée.
  • Réaliser des transferts : passer de l’une des trois positions suivantes à l’autre : se lever, s’asseoir, se coucher.